Sorata, une ville charmante MAIS…

Classé dans : Bolivie | 4

Hola !

On est parti de Copacabana pour filer vers le nord de la Bolivie et plus précisément la petite ville de Sorata. Alors pour y aller,  c’est « la croix et la bannière » comme dirait mon ami Q.

Première étape un peu particulière,  nous devons traverser le lac Titicaca avec le bus. Les passagers prennent un bateau pendant que le bus traverse sur une grosse plate-forme flottante.

IMG_5400

Puis le bus continue sa route, et nous laisse au milieu d’une route quasi-déserte où se trouvent quelques boui-bouis. Il est 13h00 et le but du jeu est désormais d’hêler les mini-bus qui passent et qui indiquent la destination de Sorata. Alors comme on n’a pas (encore) une vue supersonique, on hêle tous les mini-bus qui s’approchent. Peu importe en fait, aucun ne s’arrête car tous bondés. Dans le lot, des mini-bus allant effectivement à Sorata…

13h30. 14h00. 14h30. Taux de réussite : 2 / 50, et aucun des 2 arrêtés n’allaient à Sorata. Damned ! (Zut !).

On se fixe 15h00 avant de changer de plan, d’aller de l’autre côté de la route et de chopper un mini-bus qui va à La Paz.

14h50 : oh yeah ! Un mini-bus s’arrête et une équation mathématique se pose désormais à nous : comment faire rentrer 2 personnes dans un mini-bus quand il n’y a plus qu’une place de libre ?

Solution : V. reste debout dans le mini-bus. Soit un gaillard d’1m82 dans un mini-bus qui doit faire 1m70 de hauteur. Pas si longtemps au final car un passager libérera une place. Sur la route, un paysage sublime,  celui de la Cordillère Royale. Royal.

 

Nous arrivons donc à Sorata. Et là ville tient toutes ses promesses : posée au pied de la Cordillère Royale, paisible, avec sa très jolie place centrale, on se sent tout de suite très bien.

Oui mais voilà : tous les treks à faire dans le coin doivent se faire avec un guide, car « il existe de nombreux chemins et autant de possibilités de se perdre ». Car évidemment il n’y a aucune indication sur les chemins de trek. Évidemment il est impossible de trouver une carte de la région. Amélie et moi ayant comme principe de ne pas prendre un guide pour quelque chose que l’on pourrait faire seuls, nous ne céderons pas à cette vente forcée et irons nous faire une ballade qui nous aura permis d’observer des paysages magnifiques, de traverser des villages complètement perdus au milieu de nulle part, de voir des locaux travailler dans les champs avec leurs boeufs, de voir une belle végétation avec notamment ces arbres d’un rouge très vif ! Bref, une super ballade qui nous aura fait découvrir la région.

Après ce passage à Sorata,  nous filons vers La Paz, la capitale, où un trek de 3 jours nous attend.

Take care.

Besos.

4 Réponses

  1. Hello,
    C’est en plein chargement FDM que A. (non pas A. mais A. (comprendra qui peut)) m’interrompt pour me dire qu’il y a un nouvel article avec une petit dédicace pour moi! :) Pour vous remercier, voici une expression qui n’est pas piquée des vers :
    Votre blog, comme dirait ma grand-mère, on dirait le bon Dieu qui vous descend en culotte de velours dans l’estomac !
    A+,
    Q.

    • J’espère que cette expression figurera dans notre petit carnet. Quant à la dédicace, ça me paraissait totalement normal et naturel. C’est venu du coeur. <3

  2. Coeur avec les doigts pour la pensée pour Q. <3 Hasthag cute

Laissez un commentaire