L’ile de Pâques et les géants moaïs

Classé dans : Chili | 4

Hola,

On attendait ce moment avec impatience. Nous l’avons enfin vécu. Nous les avons vus, ces moaïs géants, debouts face à la mer, leur tournant le dos, ou encore face contre terre, renversés par le temps (qui passe, mais aussi le temps dans le sens météorologique du terme). Nous avons commencé par planter notre tente dans le seul camping de l’île, à notre arrivée tardive. Face à la mer avec le bruit des vagues, le séjour commence bien.

IMG_7603

On vous raconte nos 4 jours avec ces géants de pierre.

L’île de Pâques reste pleine de mystères. Et oui, l’histoire, ou plutôt les histoires, sont issues de la tradition orale, pas d’écrit sur ce qui s’est passé, sur qui étaient les habitants, leur religion, leur culture, mais uniquement des « on dit », et on en dit des choses ! Et c’est justement cela qui rend cette ile si magique !

Avant de commencer, un peu de vocabulaire 😉

Un ahu est un moaïs (ou ensemble de moaïs) mis une stelle et qui représente une personne (ou des personnes) souvent enterré(s) sous l’ahu.

Le pukao est le chignon rouge que porte les moaïs, fabriqué dans une autre matière que la statue et qui est simplement posé sur sa tête.

 

J1 : Orongo

En ce premier jour qui nous a réservé un temps maussade, nous décidons de partir en ballade à l’ascension d’un volcanet (terme désignant un volcan de taille ridicule en comparaison de ce qui nous attend quelques jours plus tard). L’arrivée se fait nez à nez avec un magnifique cratère, avec en décor de fond cet océan sans fin. Puis nous irons visiter le site d’Orongo, non loin de là et haut lieu sacré de l’île.

Nous finirons la journée en allant observer 5 moaïs alignés dos à la mer (l’ahu Tangai), puis 2 solitaires. Un avant-goût des prochains jours.

J2 : 30 kms à pied, ça use les souliers

Une longue marche donc, de 30 kms, à donner des sueurs froides aux personnes ayant eu la main un peu légère sur les pronostics ;). Cette ballade nous a entre autres mené vers les 7 moaïs alignés (ahu Akivi), les seuls faisant face à la mer. De quoi faire de belles photos dans ce site où nous n’avons croisé que très peu de monde. Nous sommes rentrés en longeant la côte, qui nous faisait parfois penser à cette Irlande que nous avons tant aimée.

J3 : la côte est, le cimetière des moaïs, Tongariki et la plage

On décide de louer un scooter pour 24h et de longer la côte pour nous rendre au cimetière des moaïs. Terme peu approprié puisqu’en réalité, c’est ici qu’ils naissaient avant d’être transportés de part et d’autre de l’île. Cela dit, aujourd’hui ce lieu s’apparente effectivement à un cimetière, puisque les moaïs trônent ici ou là, comme abandonnés. L’atmosphère de ce site est très particulière car chargé d’histoire. On y flâne en serpentant entre les géants, en songeant à la façon dont ils étaient ici nés. Puis on contourne une petite montagne pour se rendre dans un petit cratère. Arbres fleuris, lagunes, et toujours ces moaïs éparpillés sur une prairie d’un vert magnifique.  C’est juste de toute beauté.

Nous nous rendrons ensuite sur le site où se trouvent 15 moaïs aligné (ahu Tongariki), dos à la mer. Ils sont somptueux, de tailles et de formes inégales, mais tous impressionnants. Nous resterons ici un certain temps à les observer.  La lumière n’étant pas extraordinaire, nous espérons avoir plus de chance l’après-midi. Bingo. Le soleil s’est bien levé et la lumière est belle. Extra pour faire quelques photos, y compris des photos de « fous-fous » ;).

Entre temps, nous nous serons rendus à la plage du nord de l’île. Sable blanc, eau turquoise, mais surtout de beaux moaïs portant leur pukao, un chignon en pierre rouge. Un bel endroit encore une fois.

J4 : lever de soleil à Tongariki, puis en mode « on profite »

Levés vers 6h, nous prenons notre scooter et nous nous rendons sur le site de Tongariki, où nous attendent dans l’obscurité la plus totale les 15 géants alignés. Nous allons profiter du lever de soleil et donc d’un instant magique car celui-ci fait son apparition juste derrière les moaïs. Le reste de la journée se déroulera entre la visite d’une grotte, un apéro en face d’un moaï solitaire sur le port, une sieste face à la mer en compagnie des 5 moaïs alignés que nous avions déjà vu le premier jour… Une journée qui nous a permis de bien nous imprégner de l’atmosphère tranquille de cette belle île.

Quatre jours de rêve donc sur l’île de Pâques.  On vous conseille vivement, si vous en avez l’occasion un jour, de vous y rendre.

PicsArt_12-04-06.02.26

De l’île de Pâques, nous prenons un bus directement pour aller à Pucon, lieu de treks par excellence.

Take care.

Besos.

4 Réponses

  1. Cool de vous voir en profiter autant! C’est canon de nous faire voyager avec vous! des bisous de nous 4 !

  2. Wahou le lever de soleil ca devait être magnifique, rien qu avec vos photos on en prend plein les yeux.
    Par contre pour le scooter je suis pas d accord ca enlève des kms du compteur ça

  3. Vraiment magique !!!

  4. Maman Francine

    Extraordinaire !!!! Vos photos rendent bien l’atmosphère très spéciale qu’il y a sur cette île. Je dis tout simplement BRAVO !!! Merci de nous le faire partager.
    Gros Bisous à vous deux. Vous êtes géniaux !!

Laissez un commentaire