Une route-excursion à Salta étonnante !!

Classé dans : Argentine | 7

Hola,

Marre de ces américanismes, c’est donc une route-excursion que nous avons réalisée, sur 7 jours, et qui nous a menée dans la Quebrada de Humahuaca tout d’abord, puis dans les vallées de Calchaquies dans un second temps.

Quebrada de Humahuaca

C’est quoiiiii une Quebrada ?? C’est quoiiiii une Quebrada ? C’est quoi cette bouteille de lait ?

Le nom de quebrada (littéralement « cassée ») définit une très profonde vallée ou ravin. La quebrada de Humahuaca tire son nom de Humahuaca, petite ville de 12 000 habitants située au nord de Salta.

C’est ici que nous désirions nous rendre en ce premier jour de route-excursion. Sauf que voilà, nous sommes en pleine période de Carnaval dans la région de Salta,  et cette fête attire beaucoup d’argentins de tous les coins du pays. Beaucoup de monde sur la route donc, et quelques bouchons. Nous nous arrêtons à Tilcara et décidons que nous y passerons la nuit. Nous trouvons de justesse un camping, ultra-bondé, puis nous nous promenons dans les rues et suivons le mouvement de foule qui mène vers un grand espace ouvert où tous les argentins sont réunis pour assister à l’évènement qui ouvre le Carnaval : le désenterrement du diable. Alors qu’on ne sait plus vraiment s’amuser en France, trop occupés à se goinfrer d’anti-dépresseurs, on ne peut pas en dire autant des argentins. C’est la folie furieuse, à tel point que nous décidons d’assister au spectacle de loin, trop impressionnés par la débauche totale qui est en train de se dérouler sous nos yeux : on se fout de la neige en bombe en pleine tronche, on tartine le visage de son voisin avec des peintures de toutes les couleurs, on picole sévère… On se lâche quoi. C’est fascinant d’assister à ce spectacle. Ils sont vraiment à fond dans l’évènement, c’est incroyable. Aller chercher une bière relève donc de la prise de risque, puisqu’il faut traverser la foule. Bon bah voilà, tout est dit…

La nuit sera agitée, car les locaux feront péter les watts une bonne partie de la nuit dans le camping, jusqu’à l’arrivée de la pluie (yes !). Le lendemain, nous reprendrons la voiture pour nous rendre dans les villages de Uquia et Humahuaca, dont on sentira les habitants un peu la tête dans le trou de balle. Lendemain de sacrée fête quoi. Ces villages nous font renouer avec l’authenticité que nous avons tant adorée dans les premiers pays visités. Ce sont de petits villages, aux maisons basses et aux rues tantôt pavées tantôt sableuses mais surtout entourés d’un environnement très désertique. En effet, la ballade en voiture nous offre des paysages incroyables, avec notamment ces montagnes de différentes couleurs. Somptueux.

Nous ne visiterons pas le village de Purmamarca, dont l’accès est rendu impossible à cause de plusieurs éboulis dus à la pluie de la veille. Il paraît que c’est fréquent dans les quebradas.

Nous continuerons donc à rouler jusqu’au sud de Salta et ferons une halte dans une petite ville pour y passez la nuit, avant de reprendre notre road-trip (vous avez gagné, bande de ricains) pour nous rendre dans les vallées Calchaquies.

Les vallées Calchaquies

Très vite, sur la route de Cachi, nous sommes impressionnés par les paysages qui s’ouvrent sous nos yeux ébahis.

C’est A qui reprend le récit de nos aventures !

Alors oui, les vallées Calchaquies, qui tirent leurs noms du rio (fleuve) qui sillone la région, sont incroyables. Changement d’univers par rapport au Nord de Salta : les montagnes aux 7 couleurs deviennent des vallées verdoyantes puis des déserts rouges et au milieu, des oasis apaisants dans lesquels nous ferons des altes : Cachi, Molinos, Angastaco et Cafayate.

Cachi & Molinos : petits villages perchés dans les montagnes désertiques, des oasis de verdure et de paix, des pauses agréables & balades dans les villages.

Ensuite, on ne résiste pas à la tentation de passer dans une belle bodega, à Colomé. Après une petites vingtaines de kilomètres de piste, nous y voilà : un cadre sompteux, entre vignes et cactus, étonnant ! Ici, on est sur le domaine le plus haut du monde : les vignes poussent entre 1750 et 3100 mètres d’altitude : incroyable ! Et évidemment, côté vin, ce terroir si différent s’exprime ! De belles découvertes !

Puis, en route pour Angastaco pour la fin de journée. Et là, une magnifique surprise que ce petit village perdu sur la route 40 et une vue magnifique sur Las Colorados. Top !

Nous reprenons la route, et nous nous posons à Cafayate, capitale du vin de la région. Quelques dégustations, vin et glace au vin :), et balades.

Ensuite, on change de nouveau de décor et on prend la route de la Quebrada de las Conchas ! Ici, le désert revient en force avec des formations rouges, ocres, jaunes, au levé du jour, c’est splendide !

Puis, de nouveau ces montagnes aux multiples couleurs, décidément, le Nord-Ouest argentin à de sacrés autours !

On se posera dans un bel hôtel dans un petit village avant de revenir à Salta. 7 jours incroyables dans une nature splendide, des découvertes à couper le souffle.

Spéciale dédicace à Nico qui nous a permis de vivre cette belle aventure et de nous poser dans un bel hôtel. Thanks bro, you rock !!! 😉

 

 

7 Réponses

  1. Je vois que vous avez dignement profité ! Top top top !!! Des becots à vous en Argentine !

  2. Ici tout va bien, on mange beaucoup de soupe chaude, on se couvre et protège contre le froid !! et vous, vous etes toujours en t-shirt comme les parents au Maroc, SUPER !!!!! ahahaha
    Gros bisous et merci pour la dédi 😀
    pleins de love

  3. Vitrant Martine

    Les montagnes, les vignes, tout est splendide !!! Bises

  4. Wouhaou, j’ai eu droit à 2 photos d’anniversaire, trop la classe ! Merci :)

Laissez un commentaire